mardi 24 février 2009

Les hommes du président

La France est un drôle de pays. L’Etat prête de l’argent aux banques fautives d’avoir préféré leurs scientifiques de traders plutôt que leurs clients entrepreneurs. Les banquiers fautifs, eux, sont toujours en place (mêmes écoles, réseaux interdépendants, parrain de la dernière, conseil de surveillance de l’autre etc…).

Mais lorsque l’Etat impose un homme à lui pour diriger une fusion, cela devient une polémique nationale, pourtant c’est aussi un homme poly-réseaux (HEC, ENA, IEP, inspection des finances). C’est vrai, il n’a encore fait l’X !!

Moi, je connais un homme qui vaut 4 milliards et qui est toujours président…

Politiques, si vous pensez pouvoir faire mieux, soyez président !

Banquiers, si vous voulez être libre de gérer, ne perdez pas d’argent (pouvez-vous prendre un contrat d’entretien auprès du régulateur espagnol ?).

Je suis client de la Banque Populaire, alors bienvenu à François, il ne pourra pas faire pire !

Patrick Marchant

2 commentaires:

Valeurs actuelles a dit…

C’est à peine si l’État de droit n’a pas dis­paru dans ce pays, si la France n’a pas renoncé à la Déclaration des droits de l’homme : le président de la République a eu l’au­dace de vouloir nommer à la direction de deux établissements bancaires fusionnés (les Caisses d’épargne et les Banques populaires) celui qui connaît le mieux le dossier, qui se trouve être un inspecteur des finances passé par la banque Rothschild (comme Pompidou qui était normalien !), mais aussi, circonstance aggravante, un homme de confiance du chef de l’État puisque secrétaire général adjoint de l’Élysée !

Anonyme a dit…

Bonjour PM,

Votre article m'intéresse et bien souvent vous êtes plus proche du peuple que vos camarades.
Pour cela je vous remercie.
J'ai tout de même une réflexion, étayez un peu plus vos post, jouez moins sur les allusions, nous n'avons pas tous votre culture et il est parfois difficile de vous suivre.
Je suis actuellement au RMI après un contrat d'intérim de 4 mois et la crise c'est difficile !
Vous faites des sujets qui m'intéresse alors continuez.