mardi 17 février 2009

Et si la réponse à cette crise nous venait … des femmes !

Le sujet est étonnant ! Alors qu’on parle tous les jours de capitalisation boursière, de redéfinition du système capitaliste, de plan de relance, les Français semblent bien plus pragmatiques.

Un sondage CSA de novembre 2008 pour Madame Figaro faisait ressortir que 84% des Français, hommes et femmes, souhaitaient que celles-ci soient mieux représentées à la sortie de cette crise, notamment dans les postes de direction.
Le sondage semble sérieux (loin de tout débat féministe ou machiste) et il serait intéressant de s’intéresser aux causes d’une telle demande.


La principale cause évoquée par l’essentiel des personnes interrogées : « les femmes sont un garde-fou face aux excès de la mondialisation, du monde des affaires ».

Souhaitant aller plus loin, le chercheur Michel Ferrary, fondateur et directeur de l’Observatoire de la féminisation des entreprises au CERAM (Ecole Supérieure de Commerce à Nice-Sophia Antipolis) a mis en relation la situation économique des entreprises face à leur taux de féminisation.

Les conclusions de l’enquête sont étonnantes :
  • Les entreprises ayant une forte population de femmes ont globalement une meilleure rentabilité.
  • Les entreprises employant un nombre important de femme privilégient les politiques de développement économique sur le long-terme.
  • Les femmes dans les entreprises sont également vectrices de changement du point de vue de la politique managériale, les femmes privilégiant globalement la cohésion au sein des équipes.

Je ne ferai pas l’apologie du management au féminin dans ce post mais j’aimerais que l’on insiste sur cette inévitable complémentarité Homme-Femme.
En effet, l’étude conclut que le management de demain sera un management qui alliera décideurs hommes et décideurs femmes.
Mais la principale conclusion de cette enquête CSA-le Figaro Madame reste que les Français veulent du changement dans la gestion des entreprises et globalement de la société française.
Cette demande de changement est de plus en plus flagrante, le système économique actuel, basé sur une logique de court-terme étant lui-même remis en question.
Alors proposons aux Français un autre modèle de développement économique fondé sur lune logique de long terme et sur une paix sociale garantie.
Ce sondage demandant une nouvelle définition des relations Homme - Femme n'est que la traduction visible de cette volonté de changement.

Jean Paul

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Les femmes seraient elles donc plus "fourmis" que "cigales" en entreprises?... Étude très intéressante qui montre la nécessité de la féminisation du management en France, en tout cas moi je suis définitivement pour!
Gauthier

Anonyme a dit…

Venant d'un auteur masculin cette information est d'autant plus remarquable. L'équilibre des équipes est souvent facteur de complémentarité et de cohésion et participe à la richesse du travail en réseau. La confrontation des points de vue peut au moins permettre des dérapages tels que ceux ayant conduit à cette crise. Du chemin à faire encore sur le plan culturel.
Geraldine

Anonyme a dit…

Je pense que la réponse viendra des femmes.

Lucien a dit…

Pure coincidence que les statistiques et les conclusions présentées concernant la situation économique des entreprises et leur niveau de féminisation. On veut nous faire croire des choses!! Encore un lobby féministe à l'origine de ces statistiques aberrantes.

Néanmoins il est évident et vous le soulignez bien que les entreprises doivent se tourner dans leur développement vers une logique de long terme et de paix sociale garantie. De la à dire que des femmes viendraient des solutions à la crise, je reste sceptique!!

Anonyme a dit…

Les résultats de l'entreprise France, avec aux manettes Madame Lagarde, confirment d'ailleurs cette thèse.

Lecteur en colère a dit…

Anonyme, merci pour ce commentaire sur notre chère ministre de l'économie ...
Faites-vous partis des hommes ou des femmes qui sanctionnent les gouvernants pour des actions dont ils n'ont pas la maitrise ?
70% des Japonais souhaitent la démission du Premier Ministre pour sa gestion de la crise et ses quelques gaffes, mais que peut-il faire ?
Tout le monde sait que la crise est le fait de nos gouvernants et qu'en un claquement de doigt cette crise cessera !

Anonyme a dit…

@ Lecteur en colère : merci pour cette leçon de déresponsabilisation de la chose publique. Les élites champagne-petits fours de nos ministères dorés ont encore de beaux jours devant eux.

Un chasseur sachant chasser le lapin a dit…

Cher Pierre Poujade, pendons nos gouvernants et la crise se dissipera !
L'humour semble être votre fort, caché derrière un pseudonyme, que dis-je derrière le statut anonyme !
Mais plutôt que de penser aux exécutions publiques et aux retours de l'inquisition rouge, réfléchissons ensemble aux solutions de demain.
Bien sincèrement

Anonyme a dit…

@ un chasseur sachant chasser le lapin : au lieu de chasser le lapin, chassez plutôt les POULES aux oeufs d'or, celles qui nous picorent sur le dos. Voilà qui nous ramène à la problématique de ce post et mettra un terme aux digressions accusatoires, sinon méprisantes, d'un chasseur en colère en mal de grand air.

Un chasseur sachant chasser le lapin a dit…

@ Anonyme :
Monsieur, oui, je suis chasseur, oui je vote CNPT et je le revendique.
Vous voulez corriger le gouvernement, les gouvernements, de gauche comme de droite, vous avez raison.
Que notre petit postier de Neuilly nous propose un plan de relance, ou un plan tout court et je vous suivrai ...
L'avenir me parait si rouge ...

Anonyme a dit…

@un chasseur sachant chasser le lapin : j'aime à voir que vous commencez peu à peu à vous ranger à des analyse pragmatiques d'où viendra le salut. Nous nous retrouvons au moins sur notre vision de l'avenir, ou plutôt de sa couleur. Celle-ci me sied assez et je ne suis pas étonné que l'hémoglobine ne gênera pas non plus un "sachant faire couler le sang" de votre espèce.